corrida de la feria du riz pm
Sa haute silhouette, chapeau noir, costume de gardian, moustaches blanches, était célèbre dans tout le pays d’Arles et bien au-delà. Avec Jacques Bon, manadier et hôtelier, décédé dans la nuit de samedi à dimanche, c’est une figure de la Camargue qui disparaît.
Au Sambuc, la manade Jacques Bon avait fêté à l’automne dernier ses 30 ans. Le Mas de Peint, l’hôtel de luxe qu’il avait fondé avec sa femme Lucille, est un lieu prestigieux apprécié d’une clientèle à la fois locale et internationale.
En ce clair dimanche d’hiver, la Camargue est orpheline.
Ses obsèques auront lieu vendredi 19 mars à 14h30 à l’église de la Major. Un cortège lui rendra un dernier hommage, depuis la place Lamartine.