cocarde d or pm

Une superbe course camarguaise, la plus prestigieuse de la saison, clôture les fêtes d’Arles qui avaient débuté en mai. La Cocarde d’Or qui réunit les « bious » les plus marquants des manades et la crème des raseteurs se tenait le 5 juillet dans les arènes d’Arles. La foule des grands jours, les aficiouna de tout le Pays d’Arles et du Languedoc, était là pour comparer les taureaux, honorer le travail de sélection des manadiers et les hommes en blanc qui pratiquent un sport risqué. Cette année donc, c’est l’Arlésien Benjamin Villard qui se distingue en ramenant à la maison le plus précieux des trophées de la course libre. Mais c’est Mornes, taureau de la manade Allard, qui est couronné pour la qualité de ses poursuites aux barrières. Romain Gros gagne le prix des Arlésiens.