Les élus du pays d’Arles se sont réunis à l’invitation d’Hervé Schiavetti président du Syndicat mixte du Pays d’Arles, ce matin en mairie d’Arles pour débattre de la proposition de carte intercommunale présentée par le préfet des Bouches-du-Rhône, Hugues Parant le 22 avril dernier.

prop_prefet_decoupage_interco.jpg

Les participants ont rappelé leur attachement au territoire du Pays d’Arles, ils ne souhaitent pas que cette entité soit dissoute.
Le 23 mai prochain les élus se retrouveront à l’union des maires des Bouches-du-Rhône autour de cette question. Chaque commune du Pays d’Arles devra délibérer sur le choix d’intercommunalité proposé par le Préfet, et faire éventuellement d’autres propositions. Les décisions de toutes les communes seront ensuite présentées au Préfet le 22 juillet à Marseille. C’est lui qui tranchera en dernier recours.

Selon les termes de la loi de »réforme des collectivités territoriales » du 16 décembre 2010, le nouveau paysage des intercommunalités (communautés urbaines, communautés d’agglomération, communautés de communes) doit être achevé au 31 décembre 2011.

L’État a chargé les préfets de proposer un schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) et le faire adopter par l’ensemble des communes concernées à cette date.

Le gouvernement veut « parvenir à une couverture intégrale du territoire par les intercommunalités ». En effet, des communes n’appartiennent encore à aucune intercommunalité (six dans les Bouches-du-Rhône). L’intention du législateur est aussi de créer des intercommunalités d’un nombre d’habitants suffisants.
Le préfet des Bouches-du-Rhône a proposé dans son SDCI de créer deux intercommunalités distinctes sur le territoire du Pays d’Arles :

  • une communauté d’agglomération au sud-ouest du département, comprenant celles existantes, Arles-Crau-Camargue-Montagnette, la communauté des communes des Baux-de-Provence et des Alpilles (excepté les communes d’Eygalières et de Saint-Rémy-de-Provence), et la commune des Saintes-Maries-de-la-mer. Le préfet a calculé que cette nouvelle communauté d’agglomération de quatorze communes comptera 95 000 habitants.
  • une communauté d’agglomération au nord-ouest du département autour de la communauté de communes existante Nord-Alpilles-Durances à laquelle s’ajouteraient les communes d’Orgon, de Plan-d’Orgon et de Mollégès. Elle représenterait quelque 65000 habitants.

Le préfet justifie la division du Pays d’Arles en deux  » espaces de coopération distincts » par la « frontière physique » que représentent les Alpilles.