visite du site archéologique de la verrerie à Trinquetaille

La mosaïque est découpée en 15 parties pour pouvoir être transportée puis restaurée dans les ateliers du musée départemental de l’Arles antique

De belles villas de 1000 m² avec des bassins plaqués de marbre et des fontaines d’où l’eau coule en permanence.
C’était il y a 2000 ans, sur la rive droite du Rhône dans le quartier de Trinquetaille que l’archéologue Alain Genot baptise avec humour le Beverly Hills de l’Arles antique.

En lançant la réhabilitation du site en décembre dernier, grâce à un chantier d’insertion, les archéologues savaient qu’ils allaient faire des découvertes. Le quartier sondé en 1981 puis en 1990, a fourni les plus belles mosaïques exposées au musée bleu. On sait qu’il était fortement urbanisé et comportait des maisons confortables dotées des dernières innovations techniques de l’époque (chauffage, évacuation des eaux…).

Dix mois après et quelques mètres cubes de terre soulevés plus tard, les récompenses sont là : une mosaïque de 25 m² en très bon état, en cours de dépose avant son transfert au musée départemental Arles antique ; de grandes dalles de pierre en pavement de rue prouvant la richesse de la ville qui entretenait si bien des rues éloignées du centre et du Forum. Arles était (comme Narbonne) une colonie de droit romain, le plus prestigieux statut des villes de l’Empire. Elle était donc riche et puissante.

visite du site archéologique de la verrerie à Trinquetaille

Alain Genot montre une petite partie du mur peint qui vient d’être découvert

Et enfin dernière découverte en date, celle d’enduits peints, sur des pans de mur verticaux, de grande surface au vu des premiers sondages effectués par les spécialistes. De tels vestiges, décors du deuxième style pompéien, datés de -70 à -15 av. JC sont aujourd’hui uniques en Gaule ! Et ça nos archéologues ne l’avaient pas prévu.

Cette campagne de fouilles, menée sous la responsabilité de Marie-Pierre Rothé, archéologue au musée départemental Arles antique s’achève. Fin novembre, l’ensemble du site sera recouvert par mesure de protection pour les vestiges. Les demandes d’autorisation et de financement sont en cours pour continuer la fouille sur les enduits peints. Suite en 2014.
photos ville d’Arles – Thierry Sribny

visite du site archéologique de la verrerie à Trinquetaille

Les habitants de Trinquetaille ont répondu nombreux à l’invitation de Nicolas Koukas, élu délégué au quartier de Trinquetaille pour la visite du site de la Verrerie