03  mandarom lama signes et sable db2

Le mandala, dessin très complexe de sables colorés est réalisé par Dorjee Sangpo, un artiste tibétain vivant en exil à Paris. Il est aidé par quatre moines venus d’Inde.

Surprise en pénétrant dans la chapelle Sainte-Anne qui accueille traditionnellement les grandes expositions organisées par la ville d’Arles. Au centre, sur le magnifique plancher en bois clair qui réchauffe le lieu, quatre moines sont assis autour d’un dessin complexe aux couleurs vives. C’est un mandala en cours de réalisation depuis samedi 18 janvier. Aux murs, des peintures aborigènes et des photos de peintures de sable navajos. C’est l’association 2Si2La qui a organisé cette rencontre entre trois cultures, une exposition baptisée « Signes et sable ».
Pour approfondir ces découvertes, les scolaires participent chaque jour à des ateliers et des rencontres sont proposées autour de l’exposition :

  • Mercredi 22 janvier à 18h et jeudi 23 à 13h : Ateliers de sable et chants Navajo.
  • Jeudi 23 janvier à 19h : Concert par Lorenza Garcia à l’archevêché, 1er étage.
  • Vendredi 24 janvier à 19h : Rencontre – Débat autour du Tibet avec Tenzin Wangmo, amphithéâtre de l’espace Van-Gogh. Entrée libre
  • samedi 25 janvier à 15h : Contes tibétains à la médiathèque par Tenzin Wangmo (pour tous à partir de 5 ans). Entrée libre

L’entrée (7 € tarif plein, 4,5 € tarif réduit 4 € pour les groupes, gratuit moins de 12 ans) est valable pendant les 10 jours de l’exposition et donne accès aux ateliers (+ 5 € par atelier).

Chaque jour entre 10 heures et 11 heures
Encens, clochettes, psalmodies, percussions, tout est là comme dans un monastère. Avant de commencer le travail, les moines prient.  Le public est invité à partager ce moment tout simplement.
Photos Daniel Bounias / ville d’Arles