Remise du prix du documentaire 2014 de la fondation Manuel Rivera-Ortiz à la mére de Camillle Lepage.

Maryvonne Lepage, la mère de Camille Lepage, reçoit des mains de Manuel Rivera-Ortiz le prix d’honneur de la Fondation qu’il a créée. photo O. Quérette/Ektadoc/ville d’Arles

La photographe française Camille Lepage, assassinée en mai dernier en République Centrafricaine, a été choisie pour recevoir à titre posthume le premier Prix d’honneur de la Fondation Manuel Rivera-Ortiz. La cérémonie s’est déroulée le 11 juillet dernier à la Galerie Huit.
C’est Maryvonne Lepage, la mère de Camille Lepage, qui est venue recevoir ce prix : « je suis présente pour témoigner en son nom, a-t-elle déclaré. J’accorde désormais tout mon soutien pour les autres jeunes photojournalistes qui prennent eux aussi des risques dans la poursuite de leur engagement envers les gens qui souffrent. C’est mon devoir et le vôtre aussi« .

Camille Lepage, 26 ans,  a été assassinée alors qu’elle effectuait un reportage au sein des milices chrétiennes anti-Balaka depuis 7 mois. Malgré sa jeunesse, la photoreporter faisait déjà preuve d’un regard empreint d’humanité pour rendre compte des souffrances des peuples victimes de conflits.

« Sa disparition tragique est une source de réflexion pour nous tous, elle est un nouveau rappel de la vie de reporter dans les lieux les plus dangereux du monde » a témoigné Manuel Rivera-Ortiz, président et fondateur de la Fondation.

Ce photographe d’origine porto-ricaine a créé cette Fondation en 2010, afin d’encourager les jeunes photographes et les plus expérimentés à témoigner du sort des plus démunis à travers le monde. Elle organise des expositions et accorde différentes bourses de soutien.

La Galerie Huit expose, jusqu’au 9 août, des photos de Manuel Rivera-Ortiz et de 4 photographes, deux finalistes et deux lauréats des prix de la fondation remis en 2013.

galeriehuit.com