aAvertissement chaleur [...]

Alerte Jaune

Mise à jour : mardi 25 juin à 18:33

Le Département des Bouches-du-Rhône a été placé en vigilance jaune canicule ce mardi 25 juin 2019.

Voici quelques conseils afin d'éviter le coup de chaud et la déshydratation:
- donner et prendre des nouvelles de vos proches
- ne pas sortir aux heures les plus chaudes de la journée (11h-16h) et éviter les efforts physiques
- Boire régulièrement de l'eau (penser aux personnes vulnérables: bébés, enfants, personnes âgées, personnes sans domicile fixe)
- fermer les volets le jour, mouiller son corps et assurer une légère ventilation
- manger en quantité suffisante et ne pas boire d'alcool

Sur la commune, des lieux climatisés peuvent vous accueillir:
- CCAS Foyer Barailler, 1 rue Watton Chabert, à Griffeuille - 10h à 18h
- CCAS Foyer Morizot, square Morizot / boulevard des Lices, en Centre ville - 10h à 18h
- CCAS Foyer Belmondo, 1 rue de Verviers, Trebon - 10h à 18h
- CCAS Foyer Billot, 1 rue de Cascina, Barriol - 10h à 18h
- EHPAD Les Iris, place de la bascule, Raphèle - 10h à 18h
- Mas Clairanne, 2 rue Marius Allard, Trébon - 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h
- Centre social Christian Chèze, Barriol - 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h
- Centre socio culturel les tuiles bleues, 15 rue du chateau d'eau à Mas Thibert, de 10h à 18h
- Maison de retraire "les Opalines", 54 route de coste basse, Pont de Crau, de 9h à 18h

Protégez vous des dangers liés aux fortes chaleurs en suivant les recommandations suivantes: http://www.ville-arles.fr/environnement/risques-majeurs/risque-meteorologique/la-canicule.php

b Arles info risques

Toute l'information préventive sur les risques majeurs à Arles : consultez le dossier.

Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Arles Info

Les reliques de Saint-Césaire vont être exposées au Vatican

la boucle de ceinture de Saint-Césaire d’Arles. Ivoire, cuir, alliage ferreux, cire, fibre végétale, tissage, 5 X 10,5 cm. Photo Rémi Bénali/musée départemental Arles antique.

A côté du patrimoine romain d’Arles, imposant, elles donnent l’impression de ne pas faire le poids. Pourtant, les reliques de Saint-Césaire constituent une collection exceptionnelle : ce sont les tissus liturgiques les plus anciens de l’Occident chrétien. Et cet ensemble, appartenant à la ville d’Arles, va très prochainement quitter le Musée départemental Arles antique où il est conservé, pour faire l’objet d’une très importante exposition au musée Pio Cristiano du Vatican.
L’exposition Entre Arles et Rome, les reliques de Saint-Césaire, trésors de la Gaule paléochrétienne sera présentée du 24 mars au 25 juin 2017, dans l’un des musées de la cité muséale du Vatican qui en compte onze. Seront exposées une ceinture avec sa boucle en ivoire, deux pallia (un pallium est tissu de laine placé autour des épaules de l’évêque), une tunique, des sandales, et d’autres objets évoquant Saint-Césaire, qui composent cet ensemble aussi précieux du point de vue religieux qu’archéologique.
Cette exposition est le premier fruit d’un partenariat noué entre le Vatican et le conseil départemental des Bouches-du-Rhône, qui sera signé le 23 mars au Vatican.  Il prévoit des échanges à vocation pédagogique mais aussi scientifique et s’inscrit dans une longue histoire nouée entre Arles et Rome au tout début de notre ère. Dès 45 avant JC, César crée la colonie d’Arelate qui devient, au fil des ans, une vitrine de l’empreinte romaine en Gaule. Tant et si bien qu’au 4ème siècle, le poète Ausone qualifie Arelate de « petite Rome des Gaules. »

Christian Mourisard, adjoint au maire d’Arles délégué au Patrimoine, Marie-Pierre Callet, vice-présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Hervé Schiavetti, maire d’Arles et Claude Sintès, directeur du Musée départemental Arles antique, devant un sarcophage conservé au musée, semblable à ceux que l’on trouve au musée du Vatican, où seront exposées les reliques de Saint-Césaire. photo R. Boutillier/ville d’Arles.

Cette prééminence et cette prospérité de la cité arlésienne vont pousser les évêques arlésiens à revendiquer une autonomie vis-àvis des cités voisines. Et c’est l’évêque Césaire qui l’obtient en 513, quand il reçoit du pape Symmaque, le pallium symbolique (l’une des pièces exposées) et le titre de vicaire pontifical. L’importance de ce personnage est telle dans l’histoire de la chrétienté qu’elle donne une aura toute particulière aux objets lui ayant appartenu. Elle permet aussi de mettre en lumière l’importance d’Arles pour asseoir la chrétienté en Gaule.

Quand ils seront de retour dans notre ville, les objets évoquant Saint-Césaire devraient trouver un nouvel écrin. Le service du patrimoine de la Ville mène un chantier important dans l’une des salles du cloître Saint-Trophime. Celle-ci est aménagée, avec notamment un soin tout particulier apporté à la température, l’humidité et la qualité de l’air, pour recevoir ces reliques exceptionnelles dans un environnement adapté. Ainsi exposées en permanence, les reliques de Saint-Césaire constitueront, à coup sûr, un nouvel objet de curiosité et de visite pour des admirateurs du monde entier. Un de plus dans notre ville, qui en compte déjà beaucoup.

La tunique de Saint Césaire. photo Rémi Bénali/Musée départemental Arles antique.