Une fête réussie. C’est le premier bilan tiré de ces quatre jours de Feria qui viennent de se dérouler du 14 au 17 avril et présenté, le 18 avril, en salle d’honneur de l’Hôtel de Ville. Le maire d’Arles avait réuni les élus concernés mais aussi les responsables de la société Ludi Arles Organisation, le président de l’Union des métiers de l’industrie hôtelière du Pays d’Arles, et les représentants des forces de sécurité (Police nationale, gendarmerie, police municipale et sapeurs pompiers).

Une programmation riche

Ouvert dès le 9 avril, l’Espace Toros a vu se succéder les animations, les démonstrations et attiré une foule nombreuse. En ville, c’est un programme particulièrement riche qui a rythmé les 4 jours de fête, avec 6 spectacles aux arènes, et 44 spectacles et animations gratuits en ville (défilés et animations de penas, des lâchers de taureaux, six concerts, de nombreuses démonstrations aux arènes portatives, des expositions et le feu d’artifice du Groupe F) sans compter toutes les propositions culturelles des acteurs privés, qui ont organisé des concerts dans les restaurants, organisé des vernissages dans les galeries, etc.

Les arènes portatives, qui présentent des animations tout au long des 4 jours de Feria, attirent toujours un public nombreux. photo R. Boutillier/ville d’Arles.

Aux arènes

Le samedi 15 avril, la corrida réunissant Juan Bautista, JM Manzanares et Andres Roca Rey a réuni plus de 10 000 personnes dans les arènes. photo O. Quérette/ektadoc/ville d’Arles.

Sur l’ensemble des 6 spectacles présentés, les arènes ont comptabilisé 32 000 entrées payantes, soit un chiffre sensiblement égal à celui de l’année dernière. C’est la corrida de samedi 15 avril, avec Juan Bautista, Jose Maria Manzanares et Andres Roca Rey, qui a connu la plus forte affluence, avec 10 300 personnes. « On sait désormais qu’environ 3000 personnes viennent à tous les spectacles, a expliqué Jean-Baptiste Jalabert, l’un des dirigeants d’Arles Ludi Organisation. Mais le grand public ne vient voir qu’une seule corrida. »

 

Fréquentation touristique

La place du Forum, point de ralliement traditionnel pour faire la fête, a connu une belle affluence. photo R. Boutillier/ville d’Arles.

Selon Christian Mourisard, adjoint au maire délégué au tourisme et au patrimoine, cette première Feria de 2017 a bénéficié d’une conjoncture favorable :

  • pour la première fois depuis de nombreuses années, trois zones en France se trouvaient en même temps en vacances, alors que d’autres pays européens (Belgique, Allemagne, Suisse…) étaient également en vacances.
  • De plus, la météo a été clémente et assuré un beau soleil tout au long des quatre jours.
  • Enfin, en tombant au milieu de mois, la fête se montre plus favorable aux dépenses liées aux loisirs.

Aussi, l’Office de tourisme a connu une très belle fréquentation, avec 4100 personnes accueillies sur l’ensemble des 4 jours. Selon Loïc Aparicio, représentant des hôteliers, les établissements du centre-ville ont connu une fréquentation satisfaisante – un peu moins du côté des établissements de Fourchon.

La sécurité

Au pôle sécurité routière, tous ceux qui le souhaitent peuvent vérifier leur alcoolémie avant de reprendre le volant. photo O . Quérette/ektadoc/ville d’Arles

Ce sont les seuls chiffres que l’on aime voir à la baisse. Les forces de sécurité sont unanimes : elles ont constaté très peu de cas de conduites sous l’emprise d’un état alcoolique, malgré les contrôles systématiques effectués à la sortie de la ville. Ces chiffres en baisse par rapport à l’année dernière prouvent l’importance d’un dispositif comme le pôle de prévention routière. « 600 personnes sont venues y tester leur alcoolémie, ce qui montre qu’on a à faire à des conducteurs de plus en plus conscients des dangers, a précisé Gilles Ruiz, conseiller municipal délégué à la sécurité routière. Il faut noter aussi le sérieux des organisateurs de bodegas, qui respectent à la lettre les consignes de sécurité. » Enfin, les navettes mises en place par Envia et l’ACCM ont connu un succès grandissant – preuve supplémentaire de la prudence des festivaliers, qui ne prennent plus le volant pour rentrer chez eux.

Enfin, les forces de sécurité n’ont eu à déplorer qu’un accident sérieux, puisque 3 gendarmes ont été blessés alors qu’ils intervenaient pour défendre une jeune femme victime d’une agression.