La Ressourcerie du pays d’Arles a présenté un bilan de son activité le 5 juillet 2017. Dans ce vaste hangar, 2,5 tonnes de meubles et objets ont été réemployés en un trimestre de fonctionnement. photo O. Quérette/ektadoc/ville d’Arles.

Ouverte en début d’année, La Ressourcerie du Pays d’Arles affiche un beau bilan : au cours de son premier trimestre de fonctionnement, cette structure de l’économie sociale et solidaire a collecté 21,6 tonnes d’encombrants. Soutenue par la communauté d’agglomération Arles-Crau-Camargue-Montagnette, l’association répond à plusieurs objectifs : alléger la masse des déchets en récupérant tout ce qui peut être réparé ou recyclé et permettre l’équipement des ménages à faible coût. C’est ainsi que dans son hangar de 500m2 situé en zone Nord, on trouve des meubles, de la vaisselle, de l’électroménager, des livres, des jouets… à très bas prix, sauvés de la poubelle ou déposés directement par les particuliers. Dès septembre, deux ventes par mois seront organisées* contre une seule jusqu’à présent.

Nouveau sur le site de la Ressourcerie, un dépôt d’huile alimentaire usagée, qui sera collectée et traitée par l’association VégétOil pour la transformer en combustible de chauffage. photo O. Quérette/ektadoc/ville d’Arles.

Désormais, sur le site de la Ressourcerie, on trouve aussi un container pour déposer les huiles de friture. L’association Végétoil (www.vegetoil.fr), créée dans le Vaucluse, ouvre cette antenne à Arles, à destination des particuliers et des professionnels. Parmi ces derniers, les restaurateurs du centre-ville peuvent déjà confier leurs huiles alimentaires usagées à Tacot & Co, qui les transporte jusqu’au site de Végétoil. L’huile ainsi récupérée est filtrée, traitée et peut être utilisée comme combustible de chauffage en remplacement du fioul, comme carburant ou comme lubrifiant pour les machines-outils. L’association propose même des contrats de livraison, similaires à ceux passés pour le fioul, pour les particuliers comme les collectivités ou les entreprises. Si son prix reste équivalent à celui du fioul, l’huile végétale recyclée à l’avantage, pour le même pouvoir calorifique, de ne pas polluer l’environnement de rejets toxiques. Et ce sont autant de litres d’huile qui ne sont pas rejetés dans les canalisations.

*Le premier mercredi du mois, de 9h à 12h30 et de 14h à 17h et le 3ème mercredi du mois, de 14h à 18h30. 76 avenue de Hongrie. Tél. 04 84 76 94 00.