Jean-Paul Curnier en 2010. Photo Marie Herbreteau.

Le philosophe Jean-Paul Curnier, disparu à l’âge de 66 ans, était un Arlésien discret mais un penseur de grand talent. Ses passions multiples pour l’écriture, pour la pensée, pour la politique, le cinéma, la danse, la musique étaient profondes et éclairantes.

Il nous laisse de très nombreuses oeuvres, romans, essais, nouvelles. Son dernier livre “La piraterie dans l’âme : Essai sur la démocratie” est paru au début de l’année. Il avait aussi donné une série de conférences au théâtre d’Arles.

De nombreux amis et proches se sont réunis mardi au cimetière de Trinquetaille pour un adieu à son image, pudique et sensible.

A titre personnel et au nom du Conseil municipal d’Arles, je présente mes condoléances à ses enfants Pauline et Victor, ainsi qu’à sa compagne Marie.