8500 aficionados étaient réunis le samedi 9 septembre pour assister à la Goyesque, dans les arènes d’Arles décorées par l’artiste sétois Hervé Di Rosa (Olivier Quérette/ektadoc.com/Ville d’Arles)

Malgré une météo mitigée, et au final une seule animation annulée – l’encierro du samedi matin- cette feria du Riz qui vient de s’achever, laisse de bonnes impressions à tous, « renforçant le sentiment que cette manifestation de qualité, à l’organisation bien rodée, mérite que l’on s’attache à la défendre et à la promouvoir » souligne Hervé Schiavetti, Maire d’Arles, à l’heure du bilan.
Qualité des spectacles et bonne fréquentation font l’unanimité des commentaires.
« Nous avons trouvé une bonne formule avec la goyesque du samedi qui attire beaucoup de monde et une corrida plus traditionnelle le dimanche » confie Lola Jalabert, dirigeante des Arènes. La corrida goyesque est un spectacle qui n’a pas d’équivalent dans les autres arènes, et qui peut rassembler plus de 8500 personnes, malgré la pluie !
La Feria du riz sait cultiver l’art de la fête dans la rue et dans les bodegas. Les animations proposées par l’office de tourisme contribuent également à l’ambiance familiale et conviviale de cet événement. « Cette édition est une des meilleures cuvées pour Camargue Gourmande et nous allons réfléchir à donner plus d’ampleur à cette manifestation » précisait Christian Mourisard, adjoint au tourisme. Une centaine de cavaliers professionnels et amateurs des centres équestres arlésiens ont assuré deux heures de spectacle gratuit, le samedi soir aux arènes.

Du côté de la sécurité, les indicateurs sont bons également au vu des chiffres de la délinquance. Sur près d’un millier de contrôles d’alcoolémie, les forces de police et gendarmerie ne déplorent au total qu’une trentaine d’infractions. Les bénévoles du pôle de sécurité routière ont reçu durant tout le week-end des centaines de personnes, jeunes et moins jeunes, venus tester leur alcoolémie.
À noter cependant la nuisance sonore constatée dans certains lieux, « un problème pour lequel il faudra continuer à travailler sérieusement » notait le Docteur Pensa, responsable du service communal d’hygiène et de santé.

Camargue gourmande propose, durant la feria, une découverte culinaire avec des richesses de notre territoire. (Olivier Quérette/ektadoc.com/Ville d’Arles)

L’offre festive des bodegas permet d’accueillir une grande mixité de publics. Les organisateurs réfléchissent à un lieu qui pourrait accueillir les plus jeunes. (Olivier Quérette/ektadoc.com/Ville d’Arles)