Aux côtés du maire d’Arles et entourés par les élus, Michel Pellegrino, Estelle Vicente, Armand Tolleron, Emilia Aru, Marc Thomas, Fabien Garcia et Rémi Arnaudo (de g. à dr.) présentent la médaille qu’ils viennent de recevoir. photo R. Boutillier/ville d’Arles.

C’est toujours un moment à la fois émouvant et porteur d’espoir : oui, il existe des gens qui, sans rechercher la gloire, s’engagent au quotidien pour faire avancer des idées généreuses. Le 2 décembre 2017, le maire d’Arles, entouré de plusieurs élus, a remis la médaille de la Ville à ces citoyens, qui au sein de leurs activités professionnelles, associatives ou personnelles, s’engagent pour le bien de la collectivité.

Armand Tolleron. photo R. Boutillier/ville d’Arles

 

Armand Tolleron, commerçant, est un pilier du Secours Populaire, engagé notamment pour la distribution de repas chauds aux sans-abris. « Je reçois cette médaille pour tous ceux qui oeuvrent avec moi au Secours Populaire. Je suis très heureux d’être honoré par cette ville que j’aime viscéralement. »

 

Marc Thomas. photo R. Boutillier/ville d’Arles.

 

 

 

 

 

Marc Thomas, à la tête de la SARL Thomas, assure la collecte et la distribution du riz bio de Camargue. « Je ne suis pas Arlésien d’origine mais j’habite en Camargue depuis 55 ans et je suis fier qu’en Camargue on arrive à créer une filière agricole respectueuse de l’environnement et des consommateurs. »

 

 

 

 

 

 

Michel Pellegrino. photo R. Boutillier/ville d’Arles

 

 

Michel Pellegrino, ancien conseiller municipal, investi dans 17 associations pour promouvoir la culture et la tradition provençales. Il agit notamment au sein de Festiv’Arles, de l’Association des amis du Salon des Santonniers, des Prémices du riz…

 

 

 

 

Estelle Vicente. photo R. Boutillier/ville d’Arles

 

 

 

 

 

Estelle Vicente, a repris avec son compagnon, l’épicerie du Sambuc. En rendant une multitude de services aux habitants et aux gens de passage, elle contribue à l’animation du village. « Les commerces ne peuvent pas être les seuls à faire vivre un village, il faut aussi que les services publics y soient présents » a-t-elle déclaré.

Fabien Garcia et Rémi Arnaudo. photo R. Boutillier/ville d’Arles.

 

 

 

Fabien Garcia et Rémi Arnaudo, pompiers volontaires au centre de secours d’Arles, ont créé l’association de secouristes La Croix Blanche et oeuvré pour permettre l’accès du diplôme de premier secours aux personnes à mobilité réduite.

 

Emilia Aru a créé la maison d’édition franco-italienne Portaparole, dont la branche française est installée à Arles depuis 2015. Le maire d’Arles a félicité cette « Romaine qui a choisi la petite Rome des Gaules » pour proposer des livres de qualité accessibles à tous, notamment en raison de leur faible prix. « Je dédie cette médaille à mes amis dont le soutien a permis l’existence de cette maison d’édition – éditer, c’est toujours une aventure! »