Cérémonie du 8-Mai devant le monument aux morts du boulevard des Lices. Un étudiant arlésien (à droite sur la photo) a lu le message de l’Ufac (Union française des associations de combattants et de victimes de guerre). photo O. Quérette/ektadoc/ville d’Arles.

En centre-ville, devant les monuments aux morts du boulevard des Lices et du boulevard Emile-Combes, au cimetière d’Arles devant le mémorial des victimes civiles, mais également dans tous les villages de la commune, c’est dans toute la ville d’Arles qu’a été célébré le 73ème anniversaire de la victoire de 1945. Des cérémonies empreintes d’émotion, tant, comme les discours l’ont rappelé, la vigilance est toujours nécessaire pour défendre la liberté.

Dévoilement de la plaque de rue au nom de Pierre Caminade, le 29 avril, à Pont-de-Crau. photo F. Gardin/ville d’Arles.

En marge de cette commémoration, la Ville honore également les Résistants arlésiens. Ainsi, le 29 avril, la plaque de la rue portant le nom de Pierre Caminade a été dévoilée. Pierre Caminade, né en 1919 et décédé en 2015, fut un héros de la Résistance, plusieurs fois arrêté et déporté au camp disciplinaire de Rawa-Ruska en Pologne.

Le 9 mai, c’est à Mas-Thibert que sera dévoilée la plaque portant le nom de Jules Pancioni. En août 44, il a participé aux actions et combats menés à Arles pour empêcher les Allemands d’encercler la ville.

Enfin, le 27 mai, lors de la Journée nationale de la Résistance, ce sont les époux Jeanne et Roger Castellano et Jean-Pierre Del Canto qui seront honorés.