aAvertissement chaleur [...]

Alerte Jaune

Mise à jour : mardi 25 juin à 18:33

Le Département des Bouches-du-Rhône a été placé en vigilance jaune canicule ce mardi 25 juin 2019.

Voici quelques conseils afin d'éviter le coup de chaud et la déshydratation:
- donner et prendre des nouvelles de vos proches
- ne pas sortir aux heures les plus chaudes de la journée (11h-16h) et éviter les efforts physiques
- Boire régulièrement de l'eau (penser aux personnes vulnérables: bébés, enfants, personnes âgées, personnes sans domicile fixe)
- fermer les volets le jour, mouiller son corps et assurer une légère ventilation
- manger en quantité suffisante et ne pas boire d'alcool

Sur la commune, des lieux climatisés peuvent vous accueillir:
- CCAS Foyer Barailler, 1 rue Watton Chabert, à Griffeuille - 10h à 18h
- CCAS Foyer Morizot, square Morizot / boulevard des Lices, en Centre ville - 10h à 18h
- CCAS Foyer Belmondo, 1 rue de Verviers, Trebon - 10h à 18h
- CCAS Foyer Billot, 1 rue de Cascina, Barriol - 10h à 18h
- EHPAD Les Iris, place de la bascule, Raphèle - 10h à 18h
- Mas Clairanne, 2 rue Marius Allard, Trébon - 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h
- Centre social Christian Chèze, Barriol - 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h
- Centre socio culturel les tuiles bleues, 15 rue du chateau d'eau à Mas Thibert, de 10h à 18h
- Maison de retraire "les Opalines", 54 route de coste basse, Pont de Crau, de 9h à 18h

Protégez vous des dangers liés aux fortes chaleurs en suivant les recommandations suivantes: http://www.ville-arles.fr/environnement/risques-majeurs/risque-meteorologique/la-canicule.php

b Arles info risques

Toute l'information préventive sur les risques majeurs à Arles : consultez le dossier.

Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Arles Info

Rencontres d’Arles : une édition déjà record

Aurélie Le Lanlay, Sam Stourdzé et Hervé Schiavetti ont fait le bilan de la semaine d’ouverture des Rencontres. Photo R.Boutillier / Ville d’Arles

Les Rencontres d’Arles n’en finissent plus de séduire. Le festival a connu une nouvelle augmentation de sa fréquentation lors de la semaine d’ouverture, bouclée ce dimanche 8 juillet. 18 500 personnes ont poussé la porte des 36 expositions, soit 6% de plus qu’au cours d’une édition 2017 déjà record. « Il n’y a pas un seul lieu où on ne croise pas beaucoup de monde, s’est félicité Sam Stourdzé, directeur de l’événement, lors de la conférence de presse de clôture. Les RIP se portent bien : même les expos des photographes les moins connus ont fait des audiences exceptionnelles ». Parmi les festivaliers, les rangs des Arlésiens grossissent. Ils sont en effet plus de 3400 à avoir s’être fait délivrer un pass, soit +18% par rapport à l’année dernière. « Arles conforte encore son statut de référence en matière de photo, comme peut l’être Avignon en matière de théâtre » a insisté le maire Hervé Schiavetti.

L’expo de Matthieu Ricard dans attire la foule dans la structure en bambou imaginée par architecte Simòn Vélez. Photo Olivier Quérette / Ville d’Arles

« Les Rencontres sont un festival toujours plus glamour, toujours plus tendance, et on est ravi que des gens de plus en plus chics viennent massivement à Arles, a enchaîné Sam Stourdzé. Mais l’essentiel est que le festival reste un créateur de lien social, et cela passe par une présence renforcée dans des territoires, dans des quartiers, dans des lieux où la Culture n’est pas toujours présente. » Et le directeur du festival de citer en exemple la prison d’Arles ou le magasin Monoprix, qui accueillent cette année des expositions pour la première fois.

Les soirées de cette semaine d’ouverture ont également étaient un succès, notamment la Nuit de l’année qui a rassemblé 6500 personnes sur le site des anciennes papeteries Etienne.

La Nuit de l’année, vendredi soir à Trinquetaille. Photo Romain Boutillier / Ville d’Arles.

Outre la fréquentation, la grande satisfaction de l’édition 2018 est l’endiguement des files d’attente grâce à la création d’un nouveau guichet à Monoprix, d’une billetterie en ligne à tarifs avantageux (7€ de moins par billet) et d’une application pour smartphone téléchargée plus de 7000 fois.

Les expos, gratuites pour les Arlésiens, sont visibles jusqu’au 23 septembre, date à laquelle les Rencontres se tourneront définitivement vers leur 50e édition.