Sous les bambous les images de Matthieu Ricard – photo O. Quérette / ektadoc – ville d’Arles

Il reste une bonne semaine avec deux week-ends complets pour un dernier grand bain d’images. Les Rencontres d’Arles ferment les portes de leurs expositions dimanche 23 septembre en fin d’après-midi.  Déjà quelques-unes ont baissé le rideau fin août mais de grands noms de la photographie et des sujets forts, étranges, dérangeants, étourdissants sont encore à l’affiche en centre-ville et à sa périphérie. Contemplation du moine bouddhiste Matthieu Ricard est l’exposition immanquable, la structure en bambous, éphémère, qui l’abrite trône sur les quais de Trinquetaille. L’intérêt de ces expositions est aussi de découvrir des lieux comme aux anciens ateliers SNCF, au pied de la tour de la Fondation Luma en construction, La grande Mécanique, Les Forges avec une rétrospective Gilbert et George, des clichés de mode, un beau voyage à travers les Etats-Unis en suivant un train. Ne manquez pas d’aller à Ground Control à la gare SNCF, à la Croisière, au Monoprix ou à la Maison des peintres, à la maison centrale, aussi à l’abbaye de Montmajour, tous ces sites montrent une multitude d’univers. Quant à Raymond Depardon et Robert Frank, ils vous attendent à l’espace Van Gogh.

Au cloître Saint-Trophime, il est question d’architecture et à l’Archevêché, retrouvez le chien des Rencontres.

Ces expositions sont gratuites pour les Arlésiens. Il faut juste être muni du pass à retirer rue du Docteur Fanton. La plupart des sites sont ouverts de 10h à 19h-19h30. Retrouvez le programme sur https://www.rencontres-arles.com/fr/expositions