esquisses_sonores_alloucherie__Medium_.jpg Cinq ateliers sous forme de stage de un à quatre jours sont en cours jusqu’au 15 novembre avec de jeunes Arlésiens au musée Réattu. Au programme de ces stages, gratuits, la prise de son, l’écoute, le montage, le mixage, bref, tous les aspects de la création de documents ou de fictions sonores. Proposé par l’association Phonurgia nova à des jeunes entre 10 et 20 ans, le projet mené par Kaye Mortley, productrice radio et artiste sonore, née en Australie, consiste à créer un portrait sonore de la ville d’Arles.

Les bandes sons seront « exposées » dans la chambre d’écoute du musée en janvier lors de la semaine du son (du 17 au 24 janvier).

Depuis la création d’un département « son » au Musée Réattu au printemps 2007, l’engouement est avéré pour la découverte du son, ses techniques, ses possibilités créatives. Plus d’infos sur sur le site de Phonurgia nova.

La fondation de France soutient ce projet sur l’environnement sonore urbain.