Mercredi 2 juin, Jean-Noël Guérini, président du conseil général des Bouches-du-Rhône, présente à Arles les architectes lauréats du concours européen lancé pour la rénovation du Museon Arlaten : l’agence nantaise TETRARC. « Un projet qui respecte le patrimonial tout en proposant un vrai geste architectural contemporain » explique Michel Bertreux de TETRARC.

Le confort de visite sera privilégié, ainsi que les activités pédagogiques qui bénéficieront des derniers dispositifs à la pointe de la technologie. C’est le souhait du Conseil général et de son président Jean-Noël Guérini.
La proposition inclut aussi un accès total aux personnes à mobilité réduite. Les travaux sont estimés à 27 millions d’euros (dont 5,35 millions pour le CERCO -centre d’études et de recherches- installé à l’Atelier des Roues où sont entreposés les 30 000 objets qui composent les collections du musée, 20,6 millions pour la rénovation du Museon lui-même et 1,76 million pour la restauration de la chapelle des Jésuites).

Christian Lacroix investit la chapelle des Jésuites en 2013
Le Museon Arlaten qui a fermé pour 4 ans de travaux de rénovation fin octobre 2009 doit rouvrir partiellement en 2013 (pour l’année Marseille Provence, capitale européenne de la culture), avec une proposition signée Christian Lacroix dans la chapelle des Jésuites.
Un musée du musée
Loin de viser une unité de styles, le bâtiment sera traité dans toute son évolution historique depuis l’époque romaine jusqu’aux dernières modifications opérées au XIXe siècle. Au lieu de faire table rase de l’ancienne présentation des objets, le parcours dans le musée rénové interrogera le passé muséographique du musée lui-même, dans une sorte de mise en abîme.
Les nouvelles technologies donneront à observer les dioramas, le mobilier muséographique du XIXe siècle, pour remonter l’histoire des musées d’ethnographie à travers celle du Museon Arlaten. Les architectes évoquent une mise en valeur simultanée et réciproque entre le cadre ancien et la nouvelle intervention architecturale.