Arles-Rhône 3, fin du premier acte.

Mercredi 12 octobre 2011, les deux derniers tronçons du chaland romain échoué dans le port antique d’Arles sur la rive droite du Rhône sortent de l’eau.
Sous les caméras et les micros de TF 1, l’AFP, Reuters et la presse locale les archéologues ont les yeux qui brillent. Le pari insensé au départ, de récupérer depuis le fond de l’eau le bateau naufragé depuis 2000 ans est en passe d’être gagné. Le neuvième tronçon a pris l’air ce matin autour de 10 heures.

Baptisé T9, il se rétrécit de 1,50 mètre à 1 mètre sur une longueur de 3,60 mètres.
Sabrina Marlier qui dirige les travaux explique qu’il s’agit de la partie avant du bateau, celle où le fond se relève et où la coque se rétrécit. La proue qui sortira en dernier ne mesure plus que 16 centimètres à sa pointe extrême. Une partie renforcée par des plaques métalliques. T10 est sortie de l’eau vers 16h.