Robert Pujade, président de l’association et Richard Benkemoun, l’un des fondateurs, présentent le loto, aux côtés de Claire Antognazza et Michèle Moutashar, conservatrice en chef du musée.

C’est un loto unique en son genre qui s’est tenu, le 30 octobre à l’espace Van Gogh. L’association des amis du musée Réattu, Avec le Rhône en vis-à-vis, ont mis en jeu, à cette occasion et pour la première fois, douze oeuvres d’art appartenant aux « hommages » du musée, c’est-à-dire données de manière informelle par des artistes.
Et pour une première, ce fut un succès. La salle, qui ne pouvait contenir que 120 personnes, était pleine. Les joueurs, qui avaient payé 30 euros pour trois grilles, n’étaient pas tous des amateurs d’art, certains étaient venus pour partager un moment chaleureux entre amis et pour le plaisir du jeu.  » C’est exactement le but de notre manifestation, explique Robert Pujade, le président de l’association. Faire venir les Arlésiens au musée, leur faire découvrir des oeuvres. Le musée Réattu étant le dernier musée municipal, les Arlésiens en sont tous copropriétaires. »
Dans la salle, néanmoins, l’intérêt est vite monté quand les oeuvres mises en jeu ont été dévoilées. Des lithographies de Christian Lacroix, d’Alechinsky, de César, une affiche signée Albert Ayme, une sérigraphie de Daniel Milhaud… Les gagnants sont repartis heureux et émus. « J’aime l’art et en plus, j’ai un lien particulier avec le musée puisque j’ai fait partie des premiers enfants à participer aux ateliers, confie Cécile Wanko-Chabaud. Dirigeante d’une entreprise qui travaille à valoriser le patrimoine, elle a gagné, fait rare, deux oeuvres, dont une lithographie d’André Marchand. « Je vais bien sûr les exposer chez moi » a-t-elle précisé. Le dernier lot, une photo de Lucien Clergue, a été remportée par une membre de l’association des premières heures, très fière également, d’avoir fait le carton plein nécessaire.
Les organisateurs se montraient également très satisfaits de leur coup d’essai et pensaient déjà à l’édition de l’année prochaine. « La somme récoltée va nous permettre d’aider le musée à acquérir de nouvelles oeuvres, ce que nous avons déjà fait, précise Richard Benkemoun, l’un des membres fondateurs de l’association. Et pour notre prochain loto, nous envisageons de faire appel aux artistes afin qu’ils cèdent des oeuvres. »