Raconter ses souvenirs d’enfance et en faire un spectacle, rien de plus banal. Mais David Lescot a choisi un parti pris original : égrener les moments marquants de son existence à travers les chansons qui les ont marqué.
son spectacle, « la commission centrale de l’enfance », est à ne pas rater, le 8 novembre, à la Chapelle du Méjan. D’autant que l’auteur, récompensé du Molière 2009 de la révélation théâtrale pour ce spectacle, devient l’une des figures montantes et reconnues de la scène française.
Dans « La commission centrale de l’enfance », tout tourne autour d’une guitare : une rescapée des années 60, qui accompagnait le petit garçon dans les colonies de vacances organisées par le Parti communiste. Grâce à elle, il fait revivre les soirées entre copains et moniteurs. Et dresse un portrait acéré et tendre de ces protagonistes. Au fil des refrains plus ou moins oubliés, c’est toute une époque qui revit.

Le 8 novembre à 20h30, chapelle du Méjan. 10 euros (tarif réduit : 5 euros). Tél. : 04 90 49 56 78