Le 19 novembre, on inaugurait au musée Réattu un nouvel espace consacré à l’Ordre de Malte, autour du portrait récemment restauré d’Honoré Quiqueran de Beaujeu, grand prieur d’Arles de 1637 à 1642.

Monsieur Quiqueran de Beaujeu et son épouse, devant le portrait de Honoré Quiqueran de Beaujeu, son ancêtre

escalierAu rez-de-chaussée, une nouvelle scénographie met en valeur au pied du grand escalier les vestiges de l’escalier médiéval du Grand Prieuré. Le musée d’art contemporain occupe sur les bords du Rhône deux bâtiments ayant appartenu à l’Ordre de Malte et il s’agit, grâce à ces aménagements, de redonner une place à l’histoire des lieux.

Ces travaux, d’un montant de 54 000 euros, ont été financés, d’une part, par l’État via la direction régionale des affaires culturelle (DRAC), le Conseil général et la Ville et par l’ Ordre de Malte et les entreprises arlésiennes Masoni et Arles Goudron, d’autre part. La compagnie Saint-Gobain a offert le verre épais qui recouvre l’escalier médiéval du Grand Prieuré et l’architecte Philippe Donjerkovic, sa prestation.

Pour en savoir plus sur l’Ordre de Malte et ses activités à Arles et en Camargue, rendez-vous jeudi 1er décembre à 18h pour la conférence : « Le Grand Prieuré de Malte, au temps d’Honoré Quiqueran de Beaujeu », par Andy Neyrotti, assistant de conservation au musée Réattu. Entrée libre dans la limite des places disponibles.