6000 personnes dans les gradins, plus de 200 chevaux sur la piste : le 1er mai 2012, les arènes sont transformées en cathédrale à ciel ouvert pour la messe célébrée en l’honneur des gardians et de leur saint patron, saint Georges.


Devant la mairie, lors de la remise des pains bénits aux autorités, Hervé Schiavetti, maire d’Arles, remet la médaille de la Ville à Hubert Yonnet, président de la Confrérie des gardians.


L’après midi, devant des arènes combles, les gardians font démonstration de leur savoir-faire.

Le 500ème anniversaire de la Confrérie des Gardians, le 1er mai 2012, a été célébré tout au long de la journée avec trois événements majeurs : une grand-messe en provençal, dite exceptionnellement aux arènes ; une réception devant l’Hôtel de Ville au cours de laquelle ont été remis les pains bénits aux autorités et plus tard, un grand spectacle, toujours aux arènes, avec course camarguaise et jeux de gardians.