HDV Hôtel de ville place et mairie
Arles libérée, place de la République

Le 27 mai 1943, la première réunion du Conseil national de la Résistance se tenait à Paris, sous la direction de Jean Moulin. Un événement politique capital qui fait de la France un pays allié à part entière et un acteur reconnu de la lutte contre le nazisme.
Dimanche 27 mai 2012, Arles célèbre le 69ème anniversaire de la création du CNR, lors d’une cérémonie qui se tiendra à 18 heures, devant le Monument aux Morts de la Résistance et de la Déportation, boulevard Emile Combes.
A 18h15, les élus et les représentants des associations des anciens combattants honoreront la mémoire de Jean Moulin, qui fut à l’origine de la création du CNR, boulevard des Lices, devant la plaque à son nom.
Cette journée sera également l’occasion de saluer la mémoire d’hommes qui se sont battus pour libérer la ville d’Arles de l’occupation nazie.
Ainsi, à 10 heures, le rond-point en zone nord desservant les rues Joseph Rainard et Copernic et la petite route de Tarascon sera baptisé au nom d‘Antonio Vicente. Le 23 août 44, à la tête des guerilleros (combattants d’origine espagnole), donnent l’assaut contre les troupes allemandes, alors que les résistants ont engagé le combat la veille pour libérer la ville.
A 10h30, la voie desservant l’ancienne usine Lustucru sera baptisée au nom de Jean Saler. Chef de groupe FTPF, ce maquisard a saboté, avec son groupe, le pont de Trinquetaille le 10 juillet 1944.
A 17h, le rond-point desservant le chemin des Moines, l’avenue de la Libération et la route départementale 17 sera baptisé « rond-point de la Résistance ».