L’un des tronçons du chaland romain échoué dans le Rhône est sorti, en août 2011.

Les 23 et 24 juin, le Musée départemental Arles antique participe aux Journées nationales de l’archéologie en revenant sur la formidable épopée que constitue le relevage du chaland romain échoué au fond du Rhône depuis les années 50-60… après JC !
On se souvient donc que le navire a été découpé en 10 tronçons, que chacun a été sorti du fleuve pour être transporté à l’Atelier régional de conservation ARC-Nucléart à Grenoble pour y être traitée et restaurée. En même temps, une extension du musée est en cours de construction pour accueillir, en 2013, l’épave traitée et restaurée.
Claude Sintès, directeur du musée, Sabrina Marlier, archéologue responsable de l’opération de fouille et de relevage de l’épave et les services du Conseil général chargés de la construction de l’extension répondront à toutes les questions lors d’une conférence débat le 23 juin à 16h, au musée. Gratuit, dans la limite des places disponibles.
Durant les deux jours des Journées, le Musée bleu présentera également deux expositions produites par l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives). La première montre cinq objets issus de fouilles récentes et donc jamais révélés au public. Le plus ancien, uns statuette, date de l’ère néolithique ; les plus récents ont été trouvés dans un navire qui a fait naufrage au XVIIIème siècle dans l’Océan Indien.
La seconde exposition est consacrée aux différents métiers autour de l’archéologie. Les 23 et 24 juin de 10h à 18h.
Les Journées de l’archéologie, dont c’est là la troisième édition, ont en effet pour but de sensibiliser les Français à la richesse de leur patrimoine et à leur faire découvrir les enjeux de l’archéologie.