L Le maire d’Arles, Hervé Schiavetti et les élus, l’Association pour un Musée de la Résistance et de la Déportation du Pays d’Arles et plusieurs associations d’anciens combattants et déportés, ont rendu hommage, aujourd’hui 24 février 2013, au groupe Manouchian, autour de l’Affiche rouge, dans le square qui porte le nom de ce groupe de résistants héroïques.
Le 19 février 1944, vingt-quatre hommes et femmes, originaires de Hongrie, Roumanie et Arménie, sont fusillés par les Allemands au Mont-Valérien. Sous la responsabilité de Missak Manouchian, poète d’origine arménienne, ils sont responsables,d’août à novembre 1943, d’une trentaine d’opérations contre l’armée d’occupation. Après leur exécution, les services de propagande allemands pensent exploiter cet événement en placardant 15000 affiches représentant dix des condamnés. Dans la nuit, l’inscription « Morts pour la France » apparait au bas de ces affiches et le groupe est reconnu pour son courage.

photo ville d'Arles, Patrick Mercier