DSC_7204.jpg

De gauche à droite, Maryse Mastrantuono et Ana Legal, Claire Antognazza adjointe au maire déléguée à la Culture et Sylvie Rebuttini, directrice du services des Archives, Maurice Raphael et Maguy Gross. Photo Ville d'Arles Daniel Bounias Quatre personnes passionnées d’histoire recevaient ce jeudi 11 avril la médaille de la Ville pour service rendu à la collectivité. Bénévoles, ils ont rejoint il y a 4 ans l’équipe de dépouillement et de saisie des registres paroissiaux et d’état civil d’Arles. Un travail débuté il y a vingt ans et supervisé par le service des Archives de la Ville. Les informations récoltées et traitées ont enrichi la banque de données créée en 2009 sur le site de la Ville et accessible en ligne www.arles.fr/actes/.
122 842 actes y sont maintenant consultables et font le bonheur des généalogistes.

En 2009, la médaille avait été décernée à tous ceux qui participaient à ce projet, à l’occasion de la mise en ligne des relevés réalisés depuis vingt ans.

L’arrivée de ces quatre volontaires qui ont renforcé et renouvelé l’équipe, a permis de poursuivre au même rythme soutenu le travail entrepris. C’est ainsi que, depuis 2009, 23 000 relevés supplémentaires de baptêmes, mariages et décès, soit près de 6000 par an, ont alimenté la base Expoactes1, portant à 122 842 le nombre total d’actes accessibles sur le site internet de la ville. En quatre ans, le travail s’est également rationalisé avec le dépouillement effectué directement sur informatique et l’utilisation d’ordinateurs portables.

La base Expoactes, qui reconstitue peu à peu la population arlésienne du XVI° siècle à la Révolution, est un outil précieux pour tous ceux qui font leur généalogie, la ville comptant plus de 20 000 habitants à l’époque moderne. Elle représente également une source incomparable pour la recherche en démographie historique ainsi qu’en histoire sociale et des mentalités. Elle pourra être le point de départ de travaux qui viendront enrichir la connaissance de la société arlésienne sous l’Ancien Régime.