La soirée de projection des films de la promotion sortante de Supinfocom, l’école de réalisation numérique d’Arles et de Valenciennes est toujours un moment fort et très attendu dans la ville d’Arles.Projection des films de la promotion 2013 de Supinfocom
Ce mercredi 26 juin 2013, malgré un violent mistral, le théâtre antique est comble. Élus et responsables rappellent le chemin parcouru depuis la création l’école d’Arles  par la Chambre de commerce du pays d’Arles en 2000 et sa reconnaissance internationale aujourd’hui : Les créations primées et les plus prestigieuses maisons de production qui y recrutent les étudiants dès la fin de leurs études.

Projection des films de la promotion 2013 de SupinfocomEn début de soirée, ont été diffusés deux des films réalisés par les étudiants de quatrième année de Supinfocom Arles, en partenariat avec le Mucem de Marseille (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) pour évoquer les sept merveilles du monde antique dans la salle que le Mucem leur a consacré. Des bijoux d’humour et de virtuosité numérique largement applaudis par le public : « Les Pyramides d’Egypte » et « Les jardins suspendus de Babylone » produits par la société arlésienne Tu Nous ZA Pas Vus Productions.
Ont suivi les 16 courts-métrages réalisés par les élèves de la promotion 2013 de Supinfocom Arles et Valenciennes dont l’excellence a été reconnue par les membres du jury présidé par Ron Diamond, producteur ACME filmworks (Etats-unis) qui a lui-même donné le palmarès, notamment Ascension, Homme sweet home, Son of a beach, Tree

photos ville d’Arles Thierry Sribny

Bien après minuit, les plus courageux des spectateurs ont pu apprécier « à la française », qui a remporté le prix du Siggraph 2013, ce qui le qualifie directement pour les Oscars. Ses auteurs Julien Hazebroucq, Emmanuelle Leleu, William Lorton, Ren Hsien Hsu et Morrigane Boyer se rendront à Los Angeles du 21 au 25 juillet  pour la cérémonie officielle des récompenses.

07

Voir un extrait