Près de 200 chefs d'entreprises ont participé à la réunion organisée par la CCI et la Fondation Luma. Photo DB. Ville d'Arles

Près de 200 chefs d’entreprises ont participé à la réunion organisée par la CCI et la Fondation Luma. Photo DB. Ville d’Arles

 

La CCI du Pays d’Arles et la Fondation Luma ont organisé, lundi 9 décembre, une réunion d’information pour les chefs d’entreprises à propos du chantier du Parc des Ateliers et sur la façon dont ils pourraient être associés à la réalisation de ce projet voué à la création et à l’art.

« Cette réunion a pour but d’informer les entreprises du Pays d’Arles sur les compétences recherchées pour concrétiser ce superbe projet. Et je remercie Maja Hoffmann de son engagement citoyen pour développer l’économie de notre territoire dans une période très difficile pour tous les entrepreneurs ».  C’est ainsi que Francis Guillot, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Pays d’Arles,  a lancé la réunion devant près de 200 chefs d’entreprises du Pays d’Arles.

En présence de Maja Hoffmann, présidente de la Fondation Luma, du maire d’Arles Hervé Schiavetti, de Mohamed Rafaï, conseiller régional, les entrepreneurs ont pris connaissance du déroulement des différents chantiers et de la volonté de la Fondation de faire participer le tissu économique local. « Ce n’est pas parce que nous allons construire un grand bâtiment, que seules les grandes entreprises peuvent y participer. Nous voulons que toutes les entreprises du Pays d’Arles participent à cette dynamique et portent le projet«  a tenu à rappeler à l’assemblée Maja Hoffmann.

Eric Perez, le directeur du projet, a dévoilé le calendrier et les temps forts de ce chantier qui devrait durer quatre ans. Construction de la tour de 56 mètres dont l’architecte est Frank Gehry,  et réhabilitation des neuf bâtiments existants (ateliers de mécanique, des Forges, les bâtiments à l’entrée du Parc…) se feront en simultané, avec la possibilité pour les petites entreprises de se regrouper afin de répondre aux différents appels d’offre. « Nous allons mettre en place des clauses afin de permettre les chantiers d’insertion et  impulser un chantier école à destination des demandeurs d’emploi » a détaillé Eric Perez.

Pour cela, les entreprises arlésiennes sont invitées d’une part à faire acte de candidature sur le site de la CCI* et d’autre part à exprimer leur besoin en main d’œuvre. Ces données seront transmises à Pôle emploi qui pourra proposer des formations qualifiantes aux personnes qui sont coupées de l’emploi.

Car ce chantier colossal aura besoin de toutes les compétences locales puisqu’il faudra alimenter le Parc des Ateliers de 60 000 m2 de peintures, 2000 tonnes de charpente, des dallages et de près de 400 portes, des vitrages et de bien d’autres matériaux et savoir-faire… « C’est probablement l’un des plus importants partenariats public-privé en Europe » a souligné le maire d’Arles Hervé Schiavetti.

Le chantier démarrant tout début janvier, une prochaine réunion d’information sur « les réponses aux appels d’offres en groupement d’entreprises » est programmée le 9 janvier à 8h30 à la CCI. Le programme artistique sera, lui, en partie dévoilé par la Fondation LUMA  à la mi-janvier. « Arles ça bouge » a conclu le président de la CCI.

*Renseignement et candidature sur le site de la cci

Maja Hoffmann, présidente de la Fondation Luma, aux côtés de Francis Guillot président de la CCi du Pays, de Hervé Schiavetti, maire d'Arles et de Mohamed Rafaï Conseiller régional. Photo db. Ville d'Arles

Maja Hoffmann, présidente de la Fondation Luma, aux côtés de Francis Guillot président de la CCi du Pays, de Hervé Schiavetti, maire d’Arles et de Mohamed Rafaï Conseiller régional. Photo db. Ville d’Arles