0000017065-IMG_7773« C’est un film à réfléchir ? » demande l’un des personnages dans la bande-annonce.  Et bien oui, « Les enfants du paradoxe » est un film à réfléchir mais qui ne se prend pas au sérieux et qui ne prend pas la tête du spectateur. Il sera projeté pour la première fois le 17 janvier 2013 à 20h au cinéma Actes Sud*.

« Les enfants du paradoxe », c’est avant tout une aventure entièrement arlésienne, tournée en ville. Les 15 comédiens, la plupart amateurs, ont été réunis par la réalisatrice Mélanie de Diesbach. C’est elle, comédienne, metteur en scène, qui a eu l’idée de ce film et de la façon de le construire. Après avoir réuni les comédiens, elle a écrit le scénario et les dialogues à partir de plusieurs séances d’improvisation. « Le but est de montrer les difficultés d’enfants venus de l’immigration à s’intégrer et celles de familles d’origine française à accepter les différences, explique-t-elle. L’intérêt du film, c’est de présenter différents points de vue, souvent d’une façon burlesque ». La plupart des acteurs n’avaient jamais joué et sont venus intéressés par le projet. D’autres sont des élèves de l’école de théâtre Actéon, d’autres des ateliers animés par Mélanie de Diesbach au sein de l’association « Bulles connexions » et Rosalba Rizzo, de la compagnie Khoros. Le résultat est à découvrir, avant que le film ne trouve un circuit de diffusion.

aff enfants du paradoxe 1* Entrées : 5 et 3 €.