Comment le projet « Merveilles du Monde » a-t-il vu le jour ?

Le making of de cette aventure est en ligne sur le site de Tu Nous ZA Pas Vus qui a assuré la production de ces huit films d’animation.

Résultat d’un partenariat pédagogique entre Supinfocom-Arles et le MuCEM de Marseille -Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée-  il s’agissait pour les étudiants de quatrième année de l’école de réalisateurs numériques, d’imaginer et de mener à terme par équipe huit films d’animation représentant les Sept Merveilles officielles, plus une, définie et rajoutée à la liste par les étudiants eux-mêmes. La commande du MuCEM portait sur l’évocation des merveilles du monde entre imaginaire et réalité historique.
Imaginés et conçus de novembre 2012 à mai 2013 par les étudiants, ces huit films courts sont diffusés en continu dans la Galerie de la Méditerranée depuis l’ouverture de l’exposition au MuCEM « Galerie de la Méditerranée – Au-delà du monde connu » à Marseille, capitale européenne de la culture en 2013.

Devant le formidable succès public rencontré par ces productions, le MuCEM et Supinfocom-Arles avec Tu Nous ZA Pas Vus Productions renouvellent leur collaboration en 2014. Quatre nouveaux films d’animation réalisés dans les mêmes conditions seront projetés au MuCEM dans les expositions temporaires Les chemins d’Odessa,  Le monde à l’envers et Volubilis.

projection supinfocom ts

Deux de ces films, Les Pyramides d’Egypte et Les jardins suspendus de Babylone avaient été projetés le 26 juin au Théâtre antique.
Photo Thierry Sribny, ville d’Arles