Le score trop élevé des listes du Front national est un révélateur de la crise profonde que traverse la société française. C’est le cas à Arles aussi, malgré notre succès aux municipales il y a deux mois. Je voudrais dire ma souffrance devant les résultats de l’extrême-droite.
Aujourd’hui, exercer des responsabilités politiques est courageux. Depuis des années, nous ne parvenons pas à sortir des crises multiples qui se succèdent et étouffent toute reprise. L’échec est ensuite imputé à tel responsable ou à tel secteur de la société.
La crise que nous traversons est aussi morale. Dans cette situation, nous devons affirmer nos valeurs, les valeurs de la laïcité, de la solidarité, de la fraternité contre le racisme ordinaire et banalisé.
La force de la République française, c’est d’unir tous les démocrates contre la haine et l’exclusion.
Non, l’Europe n’est pas condamnée à être impuissante. Au contraire, seule l’Europe peut agir face à la faillite du système monétaire et financier mondial. Le constat est clair: il faut davantage d’audace et de force pour les Républicains, pour conduire des politiques de développement et d’emploi. Il est de notre devoir de gagner la bataille de la croissance, pour gagner la bataille des idées.
C’est mon but et celui de l’équipe municipale élue par les Arlésiens il y a moins de deux mois. C’est le but de tous les Républicains.
A la tête de notre commune, j’agirai avec détermination pour le développement économique, l’emploi, l’environnement et la croissance avec toutes les femmes et les hommes qui aiment cette terre de la Camargue, de la Crau et des Alpilles.
Vive Arles!
Vive la République!

Hervé Schiavetti
Maire d’Arles
Vice-Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône