Après le discours du maire, toute l'assemblée a entonné La Marseillaise. photo R. Boutillier/ville d'Arles

Après le discours du maire, toute l’assemblée a entonné La Marseillaise. photo R. Boutillier/ville d’Arles

La traditionnelle cérémonie des voeux aux Arlésiens qui s’est tenue hier, 15 janvier au Palais des Congrès, s’est ouverte sur une minute de silence, en hommage à toutes les victimes des attentats qui ont meurtri la France la semaine dernière. Le maire d’Arles, Hervé Schiavetti, a notamment évoqué le dessinateur Georges Wolinski, assassiné dans la rédaction de Charlie Hebdo, fidèle d’Arles, qui avait fêté ici son anniversaire l’été dernier et qui avait reçu la médaille de la Ville en 1990. Il a également salué la mobilisation des Arlésiens : « par ce moment d’union nationale, les citoyens ont exprimé leur volonté de défendre les valeurs de la République, dont la liberté d’expression. C’est un encouragement à fonder une politique permettant à chacun de croire en quelque chose, de travailler, de fonder une famille, de jouir d’une liberté de culte ».

De même, cette politique doit « porter une vision pour notre territoire » a poursuivi le maire d’Arles, en défendant « l’absolue nécessité de fonder un espace politique pour les communes du Pays d’Arles, qui permettra de préserver sa spécificité en valorisant son patrimoine, naturel et bâti. C’est une chance à saisir, celle de construire un modèle original de développement du territoire, appuyé sur la plus grande intercommunalité de France ».

Deux citoyens honorés

Entourés de Hervé Schiavetti et Michel Vauzelle, Pierre Benkemoun et Martial Roche. photo R. Boutillier, ville d'Arles

Entourés de Hervé Schiavetti et Michel Vauzelle, Pierre Benkemoun et Martial Roche. photo R. Boutillier, ville d’Arles

A l’issue de la cérémonie, Pierre Benkemoun et Martial Roche ont été honorés par la Ville et la Région. Dans des registres différents, l’un et l’autre sont des citoyens impliqués dans la vie de leur cité. Pierre Benkemoun, ancien huissier de justice, préside notamment Initiative Pays d’Arles, qui aide les créateurs d’entreprise. Martial Roche a mis ses compétences de chef d’entreprise au service de son mandat de premier adjoint au maire. « Tous deux sont de grands citoyens du pays d’Arles, qui ont démontré leur profond attachement républicain » a conclu Michel Vauzelle, président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.