Pose 1ère pierre logements collectifs Sempa pm *** Local Caption *** Pose 1ère pierre logements collectifs Sempa

Pose de la première pierre par Hervé Schiavetti, maire d’Arles, entouré des élus du conseil municipal, des responsables du chantier et de la représentante du sous-préfet. Photo Patrick Mercier / Ville d’Arles.

 

Ce vendredi 15 janvier était posée symboliquement la première pierre d’un immeuble de dix-sept logements destinés à la location sociale et situé à Plan-du-Bourg, dans la rue Gaspard-Monge, le long du canal d’Arles à Bouc. Un dossier de construction monté par la Société d’économie mixte du pays d’Arles, la SEMPA.

« Après avoir œuvré de longues années à améliorer l’état des logements dont elle est propriétaire, la SEMPA entreprend maintenant d’agrandir son parc locatif sur l’ensemble du pays d’Arles » a clairement expliqué son président, David Grzyb.

À côté d’un petit lotissement en accession à la propriété, la construction de l’immeuble de deux étages de Plan-du-Bourg est assurée par la SCI CMS, une entreprise arlésienne, les autres lots par des acteurs du BTP du pays d’Arles. Ce projet est aussi une façon d’apporter du travail et des moyens dans l’économie locale. Hervé Schiavetti, maire d’Arles rappelait que la Ville, principal actionnaire de la SEMPA approuvait et encourageait la production de logement social. Et Nicolas Koukas qui représentait le département, partie prenante dans l’opération, a précisé que comme les autres collectivités territoriales, le département travaille au « vivre ensemble » en favorisant la mixité des modes d’habitat dans les différents quartiers.

Pose 1ère pierre logements collectifs Sempa pm *** Local Caption *** Pose 1ère pierre logements collectifs Sempa

Photos Patrick Mercier / Ville d’Arles.

La livraison des logements, du T3 au T5, avec garage, cave et place de parking, et une terrasse pour les duplex, est estimée au premier trimestre 2017.

À Arles, le service du logement, rattaché au CCAS est la porte d’entrée pour déposer un dossier de demande de logement social. 5400 familles d’Arles y vivent et le parc doit continuer à grandir.

Coût total de la réalisation des 17 appartements de la rue Gaspard-Monge : 2 381 293€ financés par l’État (79 500 €), le Département (162 800 €), la Ville (30 000 €), l’ACCM (83 300 €) et un prêt de la Caisse des dépôts et consignations de 2 025 693 €.