20160523181725-ceebbbb1-cu_s9999x360
Plus de six-cents Tsiganes ont été emprisonnés au camp de Saliers entre juin 1942 et octobre 1944. Le 23 mai 2016, Un hommage a été rendu à ces femmes, ces enfants et ces hommes, devant la stèle érigée en leur mémoire, à quelques mètres de l’emplacement de l’ancien camp. De nombreuses familles et l’association Fils et filles d’internés du camp de Saliers assistaient à cette cérémonie, au cours de laquelle les noms des personnes décédées pendant leur internement a été donné. Georges Carlevan, président honoraire de l’Association pour un musée de la résistance et de la déportation du pays d’Arles, qui est à l’origine de la création de la stèle, a rappelé les faits et le contexte historique.

Cérémonie commémorative en hommage aux tsiganes internés au camp de Saliers

Paul Gargowitz, devant le mémorial en haommage aux tsiganes internés au camp de Saliers. photos O. Quérette/ektadoc/ville d’Arles.

Au cours de la cérémonie, Paul Gargowitz, ancien appelé volontaire de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) , descendant de famille manouche, a reçu la croix du Combattant.