17-affiche_assises_2016_franceculture-bdefDu 11 au 13 novembre, Arles devient la Capitale de la traduction littéraire. Pour cette 33e édition, baptisée L’Empire contre-écrit*, l’association pour la promotion de la traduction littéraire ( ATLAS) a choisi de se pencher sur les sorties de conflit. Du côté du vainqueur et du côté du vaincu, la langue écrit différemment l’histoire.

Le public est invité à explorer durant 3 jours différents aspects de ce rapport entre la langue de « l’oppresseur » et celle de « l’opprimé » au gré de tables rondes, de rencontres et d’ateliers, au travers de textes et d’auteurs d’origines très diverses.

Parmi les temps forts : la conférence inaugurale  du vendredi 11 novembre à 15h, à la chapelle du Méjan et plus tard la lecture musicale du poème du Rhône par Claude Guerre et Emmanuelle Aymes à 17h30, suivie de la proclamation des prix des jeunes traducteurs.

La plupart des conférences, ateliers, lectures sont ouverts au grand public, gratuits pour les Arlésiens sur justificatif.  Voir l’agenda

Programme sur le site d’Atlas

  • Ce slogan avait été lancé par Salman Rushdie en 1982.