aAvertissement chaleur [...]

Alerte Jaune

Mise à jour : mardi 25 juin à 18:33

Le Département des Bouches-du-Rhône a été placé en vigilance jaune canicule ce mardi 25 juin 2019.

Voici quelques conseils afin d'éviter le coup de chaud et la déshydratation:
- donner et prendre des nouvelles de vos proches
- ne pas sortir aux heures les plus chaudes de la journée (11h-16h) et éviter les efforts physiques
- Boire régulièrement de l'eau (penser aux personnes vulnérables: bébés, enfants, personnes âgées, personnes sans domicile fixe)
- fermer les volets le jour, mouiller son corps et assurer une légère ventilation
- manger en quantité suffisante et ne pas boire d'alcool

Sur la commune, des lieux climatisés peuvent vous accueillir:
- CCAS Foyer Barailler, 1 rue Watton Chabert, à Griffeuille - 10h à 18h
- CCAS Foyer Morizot, square Morizot / boulevard des Lices, en Centre ville - 10h à 18h
- CCAS Foyer Belmondo, 1 rue de Verviers, Trebon - 10h à 18h
- CCAS Foyer Billot, 1 rue de Cascina, Barriol - 10h à 18h
- EHPAD Les Iris, place de la bascule, Raphèle - 10h à 18h
- Mas Clairanne, 2 rue Marius Allard, Trébon - 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h
- Centre social Christian Chèze, Barriol - 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h
- Centre socio culturel les tuiles bleues, 15 rue du chateau d'eau à Mas Thibert, de 10h à 18h
- Maison de retraire "les Opalines", 54 route de coste basse, Pont de Crau, de 9h à 18h

Protégez vous des dangers liés aux fortes chaleurs en suivant les recommandations suivantes: http://www.ville-arles.fr/environnement/risques-majeurs/risque-meteorologique/la-canicule.php

b Arles info risques

Toute l'information préventive sur les risques majeurs à Arles : consultez le dossier.

Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Arles Info

Arles accueille l’Association des biens français du patrimoine mondial

Le futur siège social de l’Association des biens français du patrimoine mondial, chapelle des Mouleyrès, Arles. photo O. Quérette/ektadoc/ville d’Arles.

Leur futur siège sera implanté à Arles : les membres de l’Association des biens français du patrimoine mondial ont visité hier, 22 février 2017, leurs futurs locaux. Ils seront installés dans l’ancienne chapelle des Mouleyrès, en surplomb du boulevard Victor-Hugo. Cet édifice, qui date du Moyen-Âge, nécessite d’importants travaux, qui devraient être achevés en 2020. Arles n’a pas été choisie au hasard : sur les 42 biens français inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, la ville en compte huit. Et la ville fait également partie des pionniers qui ont monté l’Association, qui fête cette année ses 10 ans.

Après la découverte de leurs futurs locaux, 155 membres de l’Association ont été reçus par le maire d’Arles, Hervé Schiavetti, et l’adjoint au maire délégué au patrimoine, Christian Mourisard, également vice-président de l’Association, avec Nicolas Koukas, conseiller départemental et Cyril Juglaret, conseiller régional, en salle d’honneur de l’Hôtel de Ville et ouvert officiellement leurs 15èmes Rencontres. L’objectif est notamment de partager leurs expériences de gestion de ces sites inscrits au patrimoine mondial de l’humanité, afin de reproduire les actions positives. A Arles Christian Mourisard, Bouzid Sabeg (chargé du patrimoine mondial au sein de la Ville), David Kirchthaler (directeur du service du patrimoine) et Bonnie Burnham (présidente émérite du World Monument Fund) animeront notamment une rencontre intitulée « Arles, un exemple de valorisation économique et de solidarité internationale ».

Le maire et les élus de la ville, ainsi que le sous-préfet d’Arles, accueillent les membres de l’Association des biens français du patrimoine mondial, réunis à Arles. photo O. Quérette/ektadoc/ville d’Arles.

« Quand l’inscription de nos biens a été demandée il y a 30 ans, le maire de l’époque, Jacques Peyrot ne soupçonnait pas l’importance que cela prendrait pour notre ville, a souligné le maire d’Arles. « Cela crée des obligations pour les élus : il est indispensable que chaque année, on retrouve un engagement budgétaire dédié au Patrimoine. Mais c’est aussi une force, un atout majeur dans le développement économique d’une ville. »

Yves Dauge, président de l’Association, a salué « l’engagement de la ville d’Arles, qui compte un des services du patrimoine les plus importants, avec 30 personnes. » Il a également rappelé l’importance du Plan Patrimoine Antique, qui a réuni tous les acteurs, Etat, Région, Département et Ville, autour de la sauvegarde et de la restauration des monuments arlésiens. Il a souhaité que toutes les régions françaises disposent d’un plan patrimoine, facteur d’aménagement du territoire et de développement des centres des villes de petite et moyenne importance.