La marche sportive est inscrite au programme du Championnat de France masters d’athlétisme. photo P. Mercier / ville d’Arles

Jusqu’à 90 ans… il n’y pas de limite pour pratiquer l’athlétisme de haut niveau et c’est d’autant plus possible dans le cadre du championnat de France masters (vétérans). L’édition 2017 se déroule au stade Fournier à partir de demain, vendredi 16 jusqu’au 18 juin. Les plus jeunes participants ont 35 ans, le plus âgé est un monsieur né en 1927, spécialiste du lancer de marteau.

On peut s’attendre à voir du beau sport, espérer du suspens, des records. Quelque mille compétiteurs ont répondu à l’appel de ce rassemblement sportif exceptionnel comme savent les imaginer et les préparer André Martre, président du Stade Olympique Arlésien, et son équipe. Cette année, la Fédération Française d’Athlétisme a confié l’organisation du championnat au SOA, à l’Acra (association des coureurs sur route d’Arles) et Arles Athlétisme. Le partenariat entre les trois clubs arlésiens n’est pas de trop pour assurer logistique et encadrement. En 21 catégories d’épreuves en individuel et combiné, avec des changements de tableaux toutes les cinq minutes, des montées sur le podium au fur et à mesure des résultats, le spectacle sur la piste sera non-stop pendant ces journées hautes en courses, sauts, lancers. Elles se termineront dimanche à 18 heures avec la finale du 5000 mètres.

Guy Husson (22 records de France au marteau), Rosario Gangloff, championne de France de cross, le décathlonien William Motti sont quelques-uns des athlètes internationaux inscrits parmi les mille participants attendus lors de la compétition.

Une réception en l’honneur des sportifs est organisée par la Ville, vendredi 16 juin à 17h30 au complexe sportif Fournier.

Championnat de France masters d’athlétisme, du 16 au 18 juin, au complexe Fernand-Fournier, vendredi de 14h à 18h30, samedi de 9h à 19h30, dimanche de 9h à 18h15. L’entrée est gratuite pour le public qui peut assister aux épreuves depuis les tribunes, à l’abri du soleil.