Le 4 juillet, la Nuit de la photographie au théâtre antique était consacrée au photographe Joël Meyerovitz. photo R. Boutillier/ville d’Arles.

En cette semaine d’ouverture des Rencontres de la photo, si les journées sont bien occupées, l’animation se poursuit bien après que le soleil soit couché. Tout a commencé le 3 juillet, avec la fête colombienne du festival et la soirée de lancement de Voies Off. Depuis, les projections se sont succédées, au théâtre Antique pour les Rencontres et cour de l’Archevêché, pour Voies Off. Hier, 6 juillet, la photographe américaine Annie Leibovitz (exposée en ce moment à la grande Halle du Parc des Ateliers) était l’invitée de la Nuit des Rencontres, au théâtre antique.

Au même moment, rendez-vous était donné aussi à La Roquette pour la traditionnelle Nuit qui anime tout le quartier, avec des expositions, des projections, des concerts.

Place Patrat, à la Roquette, où se tient le festival Quartier d’Afrique, avec les photos de la sud-africaine Nontsikelelo Veleko : un des « points chaud » de la Nuit de la Roquette, le 6 juillet. photo O. Quérette/ektadoc/ville d’Arles.

Aujourd’hui, 7 juillet, rendez-vous à Trinquetaille, où la friche des Papeteries Etienne accueille la Nuit de l’Année des Rencontres, avec 40 projections en boucle sur 6 écrans, et les photos de 30 artistes exposées sur les murs des bâtiments.

Le samedi 8 juillet, le travail des photographes iraniens est projeté au théâtre antique (à 22 h) et la fête de clôture des Rencontres se déroule à Ground Control (à côté de la gare SNCF), à partir de 23 heures, tandis que Voies Off dévoile son palmarès de l’année dans la cour de l’Archevêché.

Tous les programmes sur arles-agenda.fr