L’écrivain Pierre Lemaître et le réalisateur Albert Dupontel, un duo complice pour parler du livre « Au revoir là-haut » écrit par le premier et adapté par le second au cinéma. photo Romain Boutillier/ville d’Arles.

 

« J’ai le sentiment que l’histoire a été traitée avec une immense compassion, une humanité, et paradoxalement, une agressivité plus marquée vis-à-vis de la guerre ». Pierre Lemaître, l’écrivain couronné du prix Goncourt en 2013 pour le roman Au revoir là-haut, salue ainsi l’adaptation de l’ouvrage par Albert Dupontel. Tous deux étaient les invités des cinémas Actes Sud, le 27 septembre, afin de présenter le film qui sortira en salle le 25 octobre 2017.  Devant l’affluence de spectateurs, la direction des cinémas a d’ailleurs projeté le film dans les trois salles, avant d’inviter tout le monde à rencontrer l’écrivain et le réalisateur dans la chapelle du Méjan.

Albert Dupontel, qui réalise le film et en interprète l’un des rôles principaux, avait pu lire le livre avant sa publication et avait été immédiatement enthousiasmé par le sujet :  « C’est une histoire d’une telle richesse, il suffit de piocher dedans. » Albert Dupontel, sous prétexte d’une soirée « carte blanche », était venu, toujours aux cinémas Actes Sud, présenter le film alors qu’il n’était pas complètement abouti. « C’est le deuxième film pour lequel je procède ainsi. Cela me permet de percevoir les réactions du public, de sentir l’émotion ou le rejet. Pour « Au revoir là-haut », j’ai par exemple supprimer 13 minutes du film. »