(Photo Florent Gardin / Ville d’Arles)

Sacrée photo de famille. Aujourd’hui vendredi 27 juillet, plus d’un millier de bikers appartenant à l’organisation « Bandidos » se sont réunis dans les gradins des arènes d’Arles. L’objectif ? Immortalisé le « run 2018 », leur grand rassemblement européen annuel qui a lieu pour la deuxième année consécutive dans la petite Rome des Gaules.  « D’habitude on change de ville voire de pays pour chaque édition, explique Fred, Bandido marseillais. Mais on a été tellement bien reçu ici l’année dernière qu’on a décidé de revenir. » Un motard montpelliérain enchaîne : « Il fait beau et il y a des balades à moto extras à faire tout autour d’Arles. Et surtout, on adore le Patio. »

C’est donc à Barriol, chez Chico, que les Bandidos ont installé leur QG pour le week-end, ce qui ne les empêche pas d’envahir les hôtels et les terrasses de café de la ville. Une manne non-négligeable pour l’économie locale… qui n’est pas sans contre-partie : Arlésiens et touristes doivent supporter les vrombissements des Harley-Davidson de ces grands gaillards venus de toute l’Europe, mais aussi d’Australie, de Thaïlande ou de Singapour. Tous avaient garé leur engin sur les Lices avant de rejoindre les arènes. Où on a donc vu des bandidos sans moto et… sans taureau. « En 2019, on changera de destination, prévient Fred. Mais on reviendra à Arles dans quelques années, c’est sûr. »

Toutes les images des Bandidos aux arènes sont à voir ici