« Nous avons la chance de vivre dans un territoire merveilleux, accueillant, chaleureux » : le maire d’Arles a présenté ses voeux aux Arlésiens, le 17 janvier 2019 au Palais des congrès d’Arles. Etaient présents un grand nombre d’élus, dont Monica Michel, députée d’Arles, Anne-Marie Bertrand, sénatrice, le sous-préfet d’Arles, les représentants des corps constitués et des personnalités du monde de la tradition, de la culture, de l’économie.

La cérémonie des voeux a été l’occasion pour le maire d’Arles de brosser un portrait de la situation sociale et économique de la ville. photo R. Boutillier/ville d’Arles.

Devant un parterre d’Arlésiens et de quelques gilets jaunes, Hervé Schiavetti a dressé un bilan optimiste de la situation d’Arles. Dans un contexte de disparités sociales et territoriales, la ville connait un nombre de demandeurs d’emploi en baisse depuis plusieurs années, des créations d’emploi grâce à l’arrivée d’entreprises, notamment dans les domaines de la création numérique, de la culture. Le budget de la Ville est équilibré, grâce aux aides à l’investissement de la communauté d’agglomération, de la Région et du Département, aux ressources propres (plus de 800 000 entrées dans les monuments ont généré plus de 2 M. d’euros de ressources). Enfin, le rayonnement d’Arles s’affirme. En 2019, la nouvelle Ecole de la photo ouvrira, en 2020, ce sera au tour du Parc des Ateliers : ces réalisations incarnent cette économie de la culture sur laquelle la Ville a misé depuis longtemps et qui a pris naissance, il y a 50 ans, lorsque Lucien Clergue a fondé les Rencontres de la Photo. « La photographie a été pour Arles un formidable outil de développement » a martelé le maire d’Arles. Dans ce contexte de développement, dans ce territoire si porteur de promesses qu’est la Méditerranée, il serait honteux, a souligné le maire, « qu’on ne fasse rien pour ceux qui viennent mourir sur nos côtes« . Une générosité qui s’impose et qui est aussi, un trait de caractère du territoire.

La créativité mise à l’honneur

De gauche à droite, les étudiants de l’école Mopa, et sa directrice Anne Brotot, Lisa Coinus, styliste et Jonathan Marin, co-fondateur de Smart Tale, entreprise de création de jeux video. photo R. Boutillier/ville d’Arles

Lors de la cérémonie, le maire d’Arles a souhaité mettre en valeur de jeunes Arlésiens créatifs. Il a remis la médaille de la Ville aux étudiants de l’école Mopa, réalisateurs du film After the rain, récompensé dans deux festivals internationaux et à Anne Brotot, la directrice de l’école. Lisa Coinus, créatrice de vêtements à partir de matière recyclée a été également distinguée. Comme Jonathan Marin, co-fondateur de la start-up Smart Tale, qui développe des jeux videos pour smartphones et consoles.

Retrouvez toutes les photos de la cérémonie sur photothèque.arles.fr