L’une des dernières figures de la résistance arlésienne s’est éteinte cette nuit à l’âge de 98 ans à son domicile arlésien.
Rosette Reboul s’est engagée avec courage tout au long de sa vie pour défendre les valeurs auxquelles elle croyait. Au côté de son époux Roger Reboul, déporté résistant, elle participa très tôt à la résistance arlésienne, contribuant à de nombreuses actions contre l’ennemi. Rosette, qui était Présidente de la section d’Arles de la Fédération Nationale des Déportés Internés Résistants et Patriotes (FNDIRP), a toujours milité pour le Devoir de Mémoire. Elle soutenait de façon indéfectible le Centre de la Résistance et de la Déportation d’Arles et du pays d’Arles dont elle était membre honoraire.
Ses funérailles auront lieu demain jeudi 4 avril à 16h30 au cimetière de Trinquetaille.

Rosette Reboul, ici au côté du résistant Étienne Girard, à l’occasion des cérémonies commémoratives de la Libération d’Arles, le 22 août 2017 (Photo R. Boutillier/Ville d’Arles)