À compter du lundi 17 juin, la Ville d’Arles met en place un dispositif, comme la loi le prévoit, pour permettre aux citoyens qui n’ont pas accès à internet de se connecter au site officiel de consultation sur le référendum d’initiative partagée (RIP).

Une borne informatique sera installée à l’accueil de l’hôtel de ville d’Arles pour permettre aux électeurs qui le souhaitent d’apporter leur soutien à la proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aéroports de Paris. (Photo Ville d’Arles D. Bounias)

Pour les électeurs qui rencontrent des difficultés avec l’outil informatique, des formulaires papier seront mis à disposition. Une fois rempli par l’électeur, le formulaire sera enregistré électroniquement par un agent de la commune. Seuls les citoyens français inscrits sur les listes électorales peuvent déposer leur soutien.

La collecte des signatures pour l’organisation d’un référendum d’initiative partagée sur la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP) a débuté ce jeudi 12 juin sur le site internet du ministère de l’intérieur :
https://www.referendum.interieur.gouv.fr/
Celle-ci s’achèvera le 12 mars 2020. À l’issue de cette période, si le texte a recueilli plus de 4,7 millions de soutiens, il devra être examiné sous six mois par le Parlement, ou faire l’objet d’un référendum.