Charlotte Rampling préside le jury du VR Arles festival. Photo R.Boutillier / Ville d’Arles

Vous êtes assis au milieu d’un amas de bougies, de cigarettes et de bouteilles cassées, face à un chaman en tailleur, et sous une forêt d’immenses arbres. La nuit semble moite, l’ambiance inquiétante. Puis l’ayahuasca – infusion amazonienne et hallucinogène – fait son effet. Le voyage cosmique peut commencer. L’expérience, enivrante, dure douze minutes, soit la durée de « Ayahuasca », l’un des 18 films courts (6 à 40mn) proposés dans le cadre du VR Arles Festival, la festival de réalité virtuelle chapeauté par les Rencontres et installé à l’Espace Saint-Césaire.

« Cette année, on a voulu mettre en avant des expériences chamaniques, proche de la transe » explique Benoît Baume, le directeur de cet événement qui avait attiré 40 000 personnes en 2018. Pour sa 4e édition, le festival continue de grandir en même temps que la technologie qu’il promeut : un casque qui permet de regarder des vidéos interactives à 360 degrés. « Aucun film qu’on avait présenté en 2016 ne serait au niveau aujourd’hui : la qualité des casques est meilleure, la qualité des contenus aussi » insiste Benoît Baume. Ce n’est pas un hasard si des réalisateurs de renom se convertissent à la VR, comme Ian Kounen, qui signe deux des films programmés cette année, dont « Ayahuasca ». Avec la VR « tout est possible, tout reste à inventer, exactement comme pour internet il y a trente ans. C’est tellement grisant » a confié au Point le réalisateur de Dobermann.

Si le psychédélique et la science-fiction sont à l’honneur, des films plus politiques comme « Accused » – une plongée dans le procès de Mandela – ou « Traveling while black », sont aussi à l’affiche. Charlotte Rampling les a visionné le mercredi 3 juillet. L’actrice britannique est cette année la présidente du jury, qui a décerné ses prix* ce jeudi 4 juillet au soir. « On a fermé, climatisé et scénographié chaque salle pour que l’expérience commence avant de mettre le casque, poursuit Benoît Baume. Quand les gens sortent, tu sens qu’ils ont vécu un truc. »

*Le palmarès – Prix fictions : « 7 lives »; Prix version : « Traveling White Black »; Prix visions : HanaHana ; Prix du jury : Re-Animated

Voir les photos ici.

VR Arles Festival, jusqu’au 25 août de 10h à 19h30 à l’Espace Saint-Césaire, impasse des Mourgues. Tarif : 10€. Contact: contact@vrfestival.com