Le chantier de la piscine couverte Guy-Berthier, au Trébon, est arrivé à mi-parcours de ses travaux de restructuration. Commencé début mai – ce qui avait entraîné le transfert des activités des clubs et du public à la piscine Rouget – il doit être achevé fin octobre pour une réouverture aux premiers jours de novembre. Dans le planning des interventions de la semaine dernière figuraient des sondages à l’intérieur du bâtiment et devant sa façade, permettant de vérifier l’état du sol pour la construction de l’élévateur-ascenseur. L’installation de cet élément, prévue dans le cadre des normes d’accessibilité aux deux bassins, situés à l’étage, pour les personnes à mobilité réduite, fait partie des transformations majeures de la piscine Berthier. Au rez-de-chaussée, la métamorphose porte également sur l’espace accueil avec son système d’entrée par un tourniquet automatisé. Le réaménagement concerne aussi l’aire située devant le grand bassin où vont être construites les nouvelles cabines des maîtres-nageurs et un petite pièce sécurisée-coupe feu ainsi que des toilettes. En ce moment l’heure est à la pose du carrelage antidérapant sur la plage. La révision de la plomberie et en dernier lieu, la peinture sont inscrites au programme. Il s’agit de la deuxième tranche de rénovation de l’équipement municipal, placée sous la direction des Bâtiments communaux.

Une des plages du grand bassin – photo R. Boutillier – ville d’Arles

Les travaux réalisés en 2018 et 2019 ont pour but de moderniser le mode de gestion de la piscine sur trois plans : la consommation d’énergie, le contrôle des entrées et le confort des usagers. Le chantier s’élève à 920 000 euros financés à 80% par l’Etat au titre du Fonds exceptionnel de soutien à l’investissement public local et la Ville.