Enrique Ponce sera le témoin de prestige des adieux de Juan Bautista, samedi 7 septembre à 17h, lors de la corrida goyesque. Avant ce duel de haut vol, voici 10 choses à savoir sur ce monstre sacré de la tauromachie.

Photo Patrick Mercier / Ville d’Arles
  • C’est son grand-père qui lui a transmis le virus de la tauromachie et l’a fait toréer pour la première fois à l’âge de 8 ans.
  • Il est devenu en 2007 le premier matador à être fait chevalier des arts et des lettres en Espagne.
  • Une statue à son effigie a été érigée à Chiva, son village natal situé près de Valencia.
  • Entre 1991 et 2001, il a fait plus de 100 paseos par saison pendant 10 années consécutives. Un record absolu !
  • Alors que les toreros changent très régulièrement de manager, lui est resté fidèle à José Ruiz Palomares depuis 1986.
  • En 2002, il a frôlé la mort après avoir eu le poumon perforé par un coup de corne.
  • Il adore le golf, le ski et surtout le foot, à tel point qu’il a aménagé un vrai terrain dans sa propriété à la campagne.
  • A 47 ans, Enrique Ponce est très présent sur les réseaux sociaux. Il est l’un des toreros les plus suivis sur Instagram avec plus de 150 000 abonnés.
  • Avec près de 50 indultos en 2500 corridas, il est le torero qui a gracié le plus de toros dans sa carrière.
  • Arles est une des très rares arènes où il n’a pas encore connu de triomphes majuscules…