C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris la disparition à l’âge de 72 ans de Jean-Louis Pons, véritable figure du pays d’Arles. A la fin des années 70, j’avais fait sa connaissance dans la boulangerie qu’il tenait à Arles avec son épouse Mireille avant de reprendre le Bistrot du Paradou. Par son goût de l’amitié, des choses vraies et simples, il incarnait l’art de vivre dans les Alpilles. Il était aussi un observateur amusé mais très informé de la politique locale et avait des amis sur tout l’échiquier politique provençal.
A titre personnel et au nom du Conseil municipal d’Arles, je présente mes condoléances attristées à son épouse Mireille, ainsi qu’à ses trois filles Nathalie, Karine et Caroline que les Arlésiens connaissent bien, ainsi qu’à ses petits-enfants.

Hervé Schiavetti, Maire d’Arles