A partir du 1er janvier, la communauté d’agglomération ACCM simplifie le tri des déchets d’emballage. Un intérêt écologique mais aussi financier.

On met davantage de plastiques dans les poubelles ou les sacs jaunes. Pots de yaourts, barquettes de jambon, de viande, films plastique, peuvent désormais être jetés avec les papiers, les emballages en carton, les bouteilles et flacons en platique, les emballages en métal.

Un geste pour la planète. Cette démarche d’ACCM s’inscrit dans l’objectif national qui est de recycler 100% des déchets plastiques d’ici à 2025. L’accumulation des déchets comme les moyens mis en œuvre pour les traiter ont un impact fort sur notre environnement et notre santé. Recycler davantage de déchets, c’est réduire cet impact.

Trier davantage de déchets permet de générer des recettes supplémentaires.

  • L’aide apportée par les éco-organismes va passer de 600 € à 660 € la tonne pour les plastiques.
  • Les recettes provenant de la vente des matières triées vont augmenter, puisque le poids des déchets triés va augmenter. En effet, des études montrent que l’extension des consignes de tri génère une augmentation de 20 à 30% du poids de déchets triés.
  • Ce tri permet de baisser la quantité de déchets non recyclables. Le traitement des déchets d’emballage coûte 175 € la tonne. Il passera à 165€ la tonne, après l’extension des consignes de tri des plastiques.

De nouveaux quartiers équipés. Des points d’apport volontaire pour les déchets recyclables vont être installés dans les quartiers de Barriol, Griffeuille et Le Trébon au cours de l’année 2020.

ACCM environnement, tél. 04 84 76 94 00. infocollecte@agglo-accm.fr