Le 16 janvier 2020, le maire d’Arles adresse ses voeux aux Arlésiens. Les derniers de sa mandature. photo O. Quérette/ektadoc/ville d’Arles.

« Il nous faut des politiques publiques fortes mais aussi des maires jeunes, déterminés, en capacité d’agir en toutes circonstances.  » En présentant ses voeux aux Arlésiens, le 16 janvier 2020 au Palais des Congrès d’Arles, le maire Hervé Schiavetti a souhaité pour sa ville et son territoire l’énergie d’une jeune génération pour porter des politiques publiques et des projets d’envergure pour le territoire. C’est la dernière fois, après trois mandats et 20 années consacrées à la ville d’Arles, qu’Hervé Schiavetti présidait cette cérémonie, devant de très nombreux Arlésiens et un parterre d’élus et de personnalités. La députée, madame Monica Michel, la sénatrice, madame Anne-Marie Bertrand, le président de la communauté d’agglomération ACCM Claude Vulpian, plusieurs maires de communes environnantes, les élus du conseil municipal, le conseiller régional Cyril Juglaret et le conseiller départemental Nicolas Koukas étaient en effet présents.

De nombreuses personnalités, représentant les forces de sécurité mais aussi les institutions publiques et privées du Pays d’Arles et de très nombreux Arlésiens ont assisté à la cérémonie organisée au Palais des Congrès. photo O. Quérette/ektadoc/ville d’Arles.

Plutôt que de présenter un bilan, le maire d’Arles, dans ce dernier discours qu’il a qualifié du « plus significatif » a évoqué de grandes réussites, comme la création du Symadrem. Ce syndicat mixte d’aménagement des digues, est né des inondations de 2003 et de la souffrance des Arlésiens, mais assure aujourd’hui la sécurité des personnes et des biens, grâce aux gigantesques travaux menés face aux crues du Rhône. Le maire a retenu aussi la gestion municipale de plusieurs services publics ou encore les grands projets d’aménagement commerciaux et culturels, portés par des partenaires privés, comme celui de la fondation Luma au Parc des Ateliers. Cette institution culturelle amènera plus de 500 000 visiteurs en ville par an, qui s’ajouteront aux 800 000 qui fréquentent déjà notre ville. Le maire d’Arles s’est d’ailleurs félicité d’avoir conservé la gestion des monuments d’Arles, dont le succès de fréquentation est une source de revenus pour la ville. « Ce que nous avons fait avec la photo, nous le ferons avec la Camargue et le développement universitaire » a prédit le maire, qui rappelait ainsi que les activités autour de la photo (festival, école, galeries…), tout en donnant à la ville un caractère unique, génèrent une économie qui profite à tous les Arlésiens. « Arles s’inscrit ainsi dans une dynamique de développement humain » a conclu le maire.

Des citoyens honorés pour leur contribution au rayonnement et au dynamisme d’Arles

Accompagnés par la reine d’Arles, Naïs Lesbros, Hervé Hôte, Brigitte Benkemoun, Ben Boucherf, Laetitia Roscigno, Serge Rollin, Audrey Ségovic, Jean-Laurent Lucchesi et Bruno Schnebelin. photo O. Quérette/ektadoc/ville d’Arles.

Comme il est de coutume, le maire d’Arles a tenu à honorer huit citoyens qui dans leurs domaines respectifs, portent Arles au plus haut. Brigitte Benkemoun, journaliste, est l’auteure de plusieurs ouvrages reconnus et salués par la critique, Laetitia Roscigno et Audrey Ségovic sont toutes deux créatrices de mode et contribuent à travers leurs boutiques et leurs activités à faire vivre le centre-ville. Tout comme Serge Rollin, à la tête du restaurant la Mule blanche depuis 27 ans. Ben Boucherf est un entrepreneur dynamique, installé en zone Nord tandis que Jean-Laurent Lucchesi, à la tête des Marais du Vigueirat, réussit à conjuguer l’accueil du public et la préservation d’un éco-système unique. Bruno Schnebelin, a rappelé être arrivé à Arles il y a 42 ans et s’être installé sur un îlot du Rhône « où étaient nés ses enfants et l’association Ilotopie« . Ilotopie est désormais une compagnie de théâtre de rue reconnue dans le monde entier. Enfin, le photographe Hervé Hôte (qui signe tous les portraits de dernière page d’Arles Info) contribue à la diffusion de la culture à travers deux lieux ouverts aux expositions et la création du festival « Eté indien(s) ».

Retrouvez toutes les photos de la soirée sur phototheque.arles.fr