Autour de Fatiha Hadjoudja, fondatrice de l’association Actifemmes (au centre en robe beige), des élues Armelle Laugier et Hamina Afkir, des femmes du quartier avec l’envie d’entreprendre. photo P. Praliaud/ville d’Arles

Amener les femmes à sortir de chez elle et créer des liens : ce sont les objectifs premiers de l’association Actifemmes, portée par l’énergie et le sourire communicatif de Fatiha Hadjoudja. La jeune femme a présenté l’association qu’elle vient de créer, le 30 janvier, au centre social Christian Chèze, car c’est le point de rendez-vous de l’association.

Fière d’annoncer 29 adhérentes (alors qu’elles n’étaient que 8 au moment du lancement, en septembre), Fatiha Hadjoudja a présenté devant des habitantes – et quelques habitants – du quartier son projet :  » il s’agit de proposer des activités qui nous permettent de nous retrouver, de partager nos connaissances, de discuter, de mieux nous connaître et de briser l’isolement de certaines. » Au programme, le plaisir de cuisiner ensemble, dans la cuisine flambant neuve qui vient d’être installée au centre social, de la couture, des arts plastiques et du vélo, promesse de moments d’indépendance… Le programme sera aussi élaboré avec les adhérentes, en fonction de leurs attentes. Comme l’a précisé la présidente, « c’est une petite histoire qui commence« . Une petite histoire qui va sans doute impulser une dynamique nouvelle dans le quartier.